*the wind that shakes the bamboo
finaliste du concours / community center au népal 2018 / rendu commanditaire : arch'sharing Conception et réalisation : collectif gru Le tremblement de terre en 2016 a profondément affecté les populations au Népal et dans dʼautres pays dʼAsie du sud-est. La culture, la foi et lʼarchitecture ont été mises à lʼépreuve mais la volonté humaine de reconstruire et d'avancer demeure. Dans cette période de reconstruction il est nécessaire de prendre soin du patrimoine collectif, tout en sʼimprégnant des connaissances constructives performantes face à une terre en mouvement. Une médecine anticipative. Lʼobjectif est ici d'imaginer un bâtiment antisismique ajustable au fil du temps pour accueillir des activités communautaires. Les techniques sud-Asiatiques pour prendre soin des constructions abimées sont pensées dès la naissance des bâtiments comme un véritable savoir-faire pour renforcer la structure. Dʼautre part, le cadre généré laisse libre lʼaccueil dʼaméliorations futures. Principalement fabriquées à partir de terre et de bambous, les constructions trouvent leur durabilité dans l'abondance naturelle de ces matériaux et impliquent lʼattention des occupants quant à l'usure et les aléas. Les bâtiments sont imaginés s'élevant du sol grâce à un premier niveau de earthbag, puis sont surélevés par de géantes cabanes en bambou. Une vie communautaire étendue Le centre communautaire est divisé en deux bâtiments séparés afin de multiplier les possibilités d'activités et ainsi diversifier les ambiances. Il accueille un hall de vie intérieur et extérieur, une cuisine commune, un atelier, une petite salle de classe/bibliothèque, ainsi quʼun séchoir. La vie court entre les deux bâtiments, sur une place publique surplombant la vallée et ses rizières verdoyantes. L'utilisation du bambou en plus des volumes en earthbag permet d'agrandir les espaces de vie du centre communautaire. À près de 150 m2 au sol, sʼajoutent 190 m2 d'espace couvert supplémentaire pour laisser la vie quotidienne sʼinstaller au rythme des saisons et du calendrier bouddhiste. Équipe
Contact
T.W.T.S.T.B.*
T.W.T.S.T.B.*
*the wind that shakes the bamboo finaliste du concours / community center au népal 2018 / rendu commanditaire : arch'sharing Conception et réalisation : collectif gru Le tremblement de terre en 2016 a profondément affecté les populations au Népal et dans dʼautres pays dʼAsie du sud-est. La culture, la foi et lʼarchitecture ont été mises à lʼépreuve mais la volonté humaine de reconstruire et d'avancer demeure. Dans cette période de reconstruction il est nécessaire de prendre soin du patrimoine collectif, tout en sʼimprégnant des connaissances constructives performantes face à une terre en mouvement. Une médecine anticipative. Lʼobjectif est ici d'imaginer un bâtiment antisismique ajustable au fil du temps pour accueillir des activités communautaires. Les techniques sud-Asiatiques pour prendre soin des constructions abimées sont pensées dès la naissance des bâtiments comme un véritable savoir-faire pour renforcer la structure. Dʼautre part, le cadre généré laisse libre lʼaccueil dʼaméliorations futures. Principalement fabriquées à partir de terre et de bambous, les constructions trouvent leur durabilité dans l'abondance naturelle de ces matériaux et impliquent lʼattention des occupants quant à l'usure et les aléas. Les bâtiments sont imaginés s'élevant du sol grâce à un premier niveau de earthbag, puis sont surélevés par de géantes cabanes en bambou. Une vie communautaire étendue Le centre communautaire est divisé en deux bâtiments séparés afin de multiplier les possibilités d'activités et ainsi diversifier les ambiances. Il accueille un hall de vie intérieur et extérieur, une cuisine commune, un atelier, une petite salle de classe/bibliothèque, ainsi quʼun séchoir. La vie court entre les deux bâtiments, sur une place publique surplombant la vallée et ses rizières verdoyantes. L'utilisation du bambou en plus des volumes en earthbag permet d'agrandir les espaces de vie du centre communautaire. À près de 150 m2 au sol, sʼajoutent 190 m2 d'espace couvert supplémentaire pour laisser la vie quotidienne sʼinstaller au rythme des saisons et du calendrier bouddhiste. Équipe
Contact
T.W.T.S.T.B.*
finaliste du concours / community center au népal 2018 / rendu
*the wind that shakes the bamboo commanditaire : arch'sharing Conception et réalisation : collectif gru Le tremblement de terre en 2016 a profondément affecté les populations au Népal et dans dʼautres pays dʼAsie du sud-est. La culture, la foi et lʼarchitecture ont été mises à lʼépreuve mais la volonté humaine de reconstruire et d'avancer demeure. Dans cette période de reconstruction il est nécessaire de prendre soin du patrimoine collectif, tout en sʼimprégnant des connaissances constructives performantes face à une terre en mouvement. Une médecine anticipative. Lʼobjectif est ici d'imaginer un bâtiment antisismique ajustable au fil du temps pour accueillir des activités communautaires. Les techniques sud-Asiatiques pour prendre soin des constructions abimées sont pensées dès la naissance des bâtiments comme un véritable savoir-faire pour renforcer la structure. Dʼautre part, le cadre généré laisse libre lʼaccueil dʼaméliorations futures. Principalement fabriquées à partir de terre et de bambous, les constructions trouvent leur durabilité dans l'abondance naturelle de ces matériaux et impliquent lʼattention des occupants quant à l'usure et les aléas. Les bâtiments sont imaginés s'élevant du sol grâce à un premier niveau de earthbag, puis sont surélevés par de géantes cabanes en bambou. Une vie communautaire étendue Le centre communautaire est divisé en deux bâtiments séparés afin de multiplier les possibilités d'activités et ainsi diversifier les ambiances. Il accueille un hall de vie intérieur et extérieur, une cuisine commune, un atelier, une petite salle de classe/bibliothèque, ainsi quʼun séchoir. La vie court entre les deux bâtiments, sur une place publique surplombant la vallée et ses rizières verdoyantes. L'utilisation du bambou en plus des volumes en earthbag permet d'agrandir les espaces de vie du centre communautaire. À près de 150 m2 au sol, sʼajoutent 190 m2 d'espace couvert supplémentaire pour laisser la vie quotidienne sʼinstaller au rythme des saisons et du calendrier bouddhiste. Équipe
Contact
T.W.T.S.T.B.* *the wind that shakes the bamboo finaliste du concours / community center au népal 2018 / rendu commanditaire : arch'sharing Conception et réalisation : collectif gru
Le tremblement de terre en 2016 a profondément affecté les populations au Népal et dans dʼautres pays dʼAsie du sud-est. La culture, la foi et lʼarchitecture ont été mises à lʼépreuve mais la volonté humaine de reconstruire et d'avancer demeure. Dans cette période de reconstruction il est nécessaire de prendre soin du patrimoine collectif, tout en sʼimprégnant des connaissances constructives performantes face à une terre en mouvement. Une médecine anticipative. Lʼobjectif est ici d'imaginer un bâtiment antisismique ajustable au fil du temps pour accueillir des activités communautaires. Les techniques sud-Asiatiques pour prendre soin des constructions abimées sont pensées dès la naissance des bâtiments comme un véritable savoir-faire pour renforcer la structure. Dʼautre part, le cadre généré laisse libre lʼaccueil dʼaméliorations futures. Principalement fabriquées à partir de terre et de bambous, les constructions trouvent leur durabilité dans l'abondance naturelle de ces matériaux et impliquent lʼattention des occupants quant à l'usure et les aléas. Les bâtiments sont imaginés s'élevant du sol grâce à un premier niveau de earthbag, puis sont surélevés par de géantes cabanes en bambou. Une vie communautaire étendue Le centre communautaire est divisé en deux bâtiments séparés afin de multiplier les possibilités d'activités et ainsi diversifier les ambiances. Il accueille un hall de vie intérieur et extérieur, une cuisine commune, un atelier, une petite salle de classe/bibliothèque, ainsi quʼun séchoir. La vie court entre les deux bâtiments, sur une place publique surplombant la vallée et ses rizières verdoyantes. L'utilisation du bambou en plus des volumes en earthbag permet d'agrandir les espaces de vie du centre communautaire. À près de 150 m2 au sol, sʼajoutent 190 m2 d'espace couvert supplémentaire pour laisser la vie quotidienne sʼinstaller au rythme des saisons et du calendrier bouddhiste.
Équipe Contact